Façade ventilée

La façade ventilée avec une chambre à air élimine les ponts thermiques qui se créent dans les dalles, puisque le système les précède toujours, éliminant jusqu'à 30 % la dispersion thermique.

Systèmes de Façade Ventilée

Karrat S-7

Système de revêtement de façades ventilées avec fixation directe et cachée.

Agrafe cachée DGO

DGO est un système basé sur l’ancrage ponctuel des pièces de revêtement au moyen d’agrafes.

Agrafe DGV Vista

Ancrage apparent qui est vissé au profil vertical et maintient la plaque avec quelques pattes des agrafes.

Chimiste DGQ

Système de fixation par adhésif spécial invisible à l’œil, panneaux de façade ventilés.

Ces isolations extérieures permettent aux températures intérieures de rester stables été comme hiver.

En hiver ils limitent les dangers de condensation et les sensations de basse température.

La température intérieure n’oscille pas fortement malgré les interruptions de chauffage la nuit ou les pics d’oscillations de la température extérieure en hiver comme en été.

L'effet cheminée

La chambre ventilée est un système d’isolation par l’extérieur où se crée l’effet cheminée, qui est dû à l’échauffement du parement extérieur (plaque) et provoque une variation de la densité de la lame d’air de l’espace intermédiaire par rapport à l’air ambiant, avec le mouvement ascendant qui en résulte.

De gauche à droite, on trouverait ce qui serait l’enceinte du bâtiment.

Collé à la surface de l’enceinte, un type de produit destiné à l’isolation thermo-acoustique du bâtiment.

Ensuite, un espace libre, une caméra puis la plaque extérieure, qui donnerait l’aspect recherché au bâtiment.

Été

Une grande partie de la chaleur rayonnante est réfléchie vers l’extérieur, filtre dans la chambre, active l’effet de cheminée, de sorte que seule une petite partie du flux de chaleur est absorbée par le bâtiment.
La réflexion de la chaleur peut être augmentée en utilisant des couleurs claires sur le mur.

Hiver

En période froide, le mur porteur agit comme un accumulateur de chaleur intérieure qu’il a plus de mal à transmettre à l’extérieur en raison de la couche isolante, il la restitue donc à l’intérieur.
Et aussi la circulation de l’air dans la chambre aide à la stabilisation thermique.

Élimination des ponts thermiques

La correction des ponts thermiques permet de réduire significativement les dispersions globales (même de 30%).
De grands avantages énergétiques sont obtenus. Et il élimine le rayonnement direct avec la protection conséquente de l’enveloppe du bâtiment.

A l’aide du diagramme de Glaser, on constate qu’il ne se forme pas de condensation dans l’isolant extérieur, car la courbe de la pression de vapeur d’eau en milieu saturé n’intercepte pas la courbe engendrée par la pression exercée par la vapeur d’eau en milieu humide, mais il n’y a pas trop de monde.

Sur le mur de gauche avec isolation intérieure
Sur le mur de droite avec isolation extérieure
Courbe BLEUE Pression réelle
Pression de saturation de la courbe ROUGE

Confort thermique et acoustique

L’isolation extérieure tend, été comme hiver, à maintenir la température intérieure stable. En hiver il limite les dangers de condensation et les sensations de basse température.

La température intérieure ne fluctue pas fortement malgré les interruptions de chauffage la nuit ou les pics de variations de température extérieure en hiver.